picto-les-gagnants

Les gagnants de l’édition 2016-2017

La première édition du Prix des lycéens Folio, parrainée par David Foenkinos, a rassemblé 556 classes pour désigner leur roman préféré parmi les 8 titres de la sélection :

L’orangeraie de Larry Tremblay a été sacré titre grand gagnant national et à quasi l’unanimité dans toutes les régions de France, sauf en Corse où Les fiancés de l’hiver a raflé la première place.
Le trio de tête était : L’orangeraie de Larry Tremblay, Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos et La joie de Charles Pépin.

Plus d’infos sur la sélection 2016-2017 :

 

  • Christelle Dabos – Les fiancés de l’hiver

 

Les fiancés de l'hiver - Christelle Dabos

«Écoute-moi bien, fille… Tu es la personnalité la plus forte de la famille. Je te prédis que la volonté de ton mari se brisera sur la tienne.»

Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Fiancée de force à l’un des héritiers d’un clan du Pôle, elle quitte à regret le confort de sa famille. La jeune femme découvre ainsi la cour du Seigneur Farouk, où intrigues politiques et familiales vont bon train. Loin de susciter l’unanimité, son entrée dans le monde devient alors l’enjeu d’un complot mortel.

Les fiancés de l’hiver est le premier tome de la saga La Passe-miroir.

  • Eugène Ébodé – La Rose dans le bus jaune

La rose dans le bus jaune - Eugène Ebodé

 

En Alabama, une couturière noire de 42 ans est accusée de n’avoir pas cédé sa place à un Blanc le 1er décembre 1955 dans un bus de Montgomery. Mais Rosa Parks, dont le geste n’était pas prémédité, n’entend pas se laisser faire. S’ensuit alors l’un des plus grands soulèvements pour l’égalité des droits civiques, et un boycott de 381 jours de la compagnie de bus. Ainsi soutenue par un jeune pasteur de 26 ans appelé Martin Luther King et des Blancs progressistes, Rosa Parks entre dans l’Histoire.

C’est le récit de ce combat courageux qu’Eugène Ébodé relate dans ce vibrant hommage à la cause noire américaine.

  • Elena Ferrante – L’amie prodigieuse

L'amie prodigieuse - Elena Ferrante

«Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout : et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile.»

Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.

Formidable voyage dans l’Italie du boom économique,L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.

  • Jérôme Garcin – Le voyant

Le voyant - Jérôme Garcin

Né en 1924, aveugle à huit ans, résistant à dix-sept, membre du mouvement Défense de la France, Jacques Lusseyran est arrêté en 1943 par la Gestapo, puis déporté à Buchenwald. Libéré après un an et demi de captivité, il écrit Et la lumière fut et part enseigner la littérature aux États-Unis, où il devient «The Blind Hero of the French Resistance». Il meurt, en 1971, dans un accident de voiture. Il avait quarante-sept ans.
Vingt ans après Pour Jean Prévost (prix Médicis essai 1994), Jérôme Garcin fait le portrait d’un autre écrivain-résistant que la France a négligé et que l’Histoire a oublié.

  • Francesca Melandri – Plus haut que la mer

Plus haut que la mer - Francesca Melandri

Paolo et Luisa ne se connaissent pas. À bord du bateau qui les emmène sur l’Île où sont détenus leurs proches, chacun ressasse la tragédie dont il a été victime. Le fils de Paolo a été condamné pour des actes terroristes. Le mari de Luisa pour avoir tué deux hommes. Le mistral empêche les visiteurs de regagner la côte. Ils passent la nuit sur l’Île, surveillés par un agent, Pierfrancesco, avec qui une étrange complicité va naître.Un roman tout en subtilité sur ces infimes moments de grâce qui font basculer les vies.

  • Charles Pépin – La joie

La joie - Charles Pépin

«Je lui dis que j’ai cette vie-là à aimer et que c’est bien assez. Je lui dis que je ne veux pas de son espoir parce que l’espoir est un poison : un poison qui nous enlève la force d’aimer ce qui est là.»

Solaro traverse les épreuves de l’existence avec une force que les autres n’ont pas : il sait voir dans son quotidien la beauté de toute chose, et par là même réussit à en éprouver une certaine joie. Ce livre est son histoire, le roman d’un homme joyeux. C’est aussi une invitation à la réflexion, à comprendre cette force mystérieuse qui, à tout instant, peut rendre notre vie exaltante.

  • Robert Seethaler – Le tabac Tresniek

Le tabac Trezniek - Robert Seethaler

«Alors comment se fait-il que tout le monde tombe amoureux partout, à tout bout de champ?
– Jeune homme, dit Freud en marquant un temps d’arrêt, on n’a pas besoin de comprendre l’eau pour y plonger tête la première.»

En 1937, Franz débarque à Vienne chez Otto Tresniek, un buraliste unijambiste. Au tabac Tresniek, où se mêlent classes populaires et bourgeoisie juive, il fera l’apprentissage de la vie. Conseillé par Otto et un vieux docteur malade, fidèle client du tabac du nom de Sigmund Freud, Franz tente de séduire Anezka, une artiste de cabaret dont il est tombé amoureux.
L’humour viennois d’Otto Tresniek et de Freud est la politesse du désespoir dans une société déboussolée où ils ne trouvent plus leur place. Pas plus que leur protégé, qui tentera pourtant, fidèle à leur enseignement, de nager à contre-courant.

  • Larry Tremblay – L’orangeraie

L'orangeraie - Larry Tremblay

Les jumeaux Amed et Aziz auraient pu vivre paisiblement à l’ombre des orangers. Mais un obus traverse le ciel, tuant leurs grands-parents. La guerre s’empare de leur enfance. Un des chefs de la région vient demander à leur père de sacrifier un de ses fils pour le bien de la communauté. Comment faire ce choix impossible?
Conte moral, fable politique, L’orangeraie maintient la tension jusqu’au bout. Un texte à la fois actuel et hors du temps qui possède la force brute des grandes tragédies.

Rejoignez folio sur
les réseaux sociaux

Facebook Instagram Twitter

Retrouvez le groupe facebook
dédié au prix des lycéens

Retrouvez le groupe facebook dédié au prix des lycéens
S’inscrire à la newsletter folio

LE CERCLE DE L’ENSEIGNEMENT
GALLIMARD